Interview d’Elian Tack

1 contre 1 avec Elian Tack

Rendez-vous cette semaine pour un entretien avec notre attaquant du groupe N3, Elian Tack !

Quel âge as-tu et à quel poste joues-tu ?

J’ai 27 ans et je joue principalement avant centre.

Raconte-nous ton parcours en tant que joueur ?

J’ai commencé à l’âge de 6 ans à Yssingeaux en Haute-Loire, là où mes parents habitent, jusqu’à mes 10 ans. Puis j’ai rejoins l’Olympique de Saint-Étienne jusqu’à mes 14 ou 15 ans, et ensuite j’ai intégré le centre de formation de l’AS Saint-Étienne, où j’ai fais toutes mes classes avec notamment une finale de coupe Gambardella, malheureusement perdue face à Nice. Ensuite à 20 ans je me suis dirigé au Puy Foot 43 en CFA 2 à l’époque, j’y suis resté 4 ans avec une montée en CFA. A la suite de ça je suis allé au SA Thiers pendant 2 ans en National 3. Et depuis 2 saisons je suis donc ici au FC Bourgoin-Jallieu.

Comment vis-tu ces deux dernières saisons ?

Assez frustrantes car l’an passé j’avais réalisé un bon début de saison jusqu’à ma blessure au genou en décembre. Puis ce fût un enchaînement de mauvaises surprises, entre l’arrêt du championnat de la saison dernière et une nouvelle blessure en août. Je n’ai pas beaucoup joué, et encore un arrêt des championnats cette année, ça fait beaucoup… Donc j’ai hâte de vraiment reprendre la compétition même s’il va encore falloir être très patient.

Quels sont tes objectifs pour la saison prochaine ?

L’objectif reste le même depuis mon arrivée ici, c’est la montée en N2. Après forcément individuellement, faire une saison pleine, enchaîner les matchs, marquer et faire marquer sans me fixer de limites. Le plus important c’est d’accéder à la N2 en fin de saison.

Une reconversion dans le foot quand tu ne seras plus joueur, tu l’envisages ?

Pour l’instant je ne sais pas, je profite de jouer le plus longtemps possible, reposes moi la question dans 6 ou 7 ans !

Merci à Elian d’avoir prit le temps de répondre à nos questions !

Retrouvez Elian sur Instagram !

Jérémy CLEMENT reconduit sur le banc de notre équipe !

Jérémy CLEMENT prolonge !

Pourquoi avez-vous renouvelé au club ? 

C’était une évidence pour moi parce que l’on n’a pas fini la saison et que je me sens bien dans ce club. C’est aussi un club dont je suis reconnaissant car j’ai pu passer mes diplômes d’entraineurs. C’est aussi un club que j’ai appris à apprécier. 

Je trouve le club ambitieux également. 

Enfin, le club se trouve pas loin de chez moi et c’est un confort pour ma vie de famille. 

Et c’est pour cela que j’ai prolongé l’aventure ! 

Quels sont les objectifs pour l’équipe N3 ? 

Les objectifs sont les mêmes que cette année : la montée en National 2

L’objectif est difficile car il y a qu’une montée et les autres équipes sont très fortes ! C’est un objectif élevé mais c’est ce qu’il me plait : la notion de compétition ! Cependant, on a les armes et les atouts mais aussi le groupe de joueurs qui est de qualité pour être compétitif et rivaliser. J’espère qu’il faudra compter sur nous pour jouer les premiers rôles la saison prochaine.

Comment preparez-vous la saison prochaine ? 

C’est difficile avec l’arrêt des entraînements mais j’avais anticipé donc j’ai pu voir tous mes joueurs pour faire un bilan même si ce n’est pas facile avec si peu de match. J’ai donc du expliquer que l’on ne souhaite pas continuer avec certains joueurs mais c’est le rôle de l’entraîneur de savoir trancher. 

J’ai rencontré tous mes joueurs et chacun sait si je compte sur eux. Actuellement, je suis dans le recrutement, la préparation de match amicaux, la planification. 

As-tu quelques choses à ajouter ? 

Oui, je voudrais vraiment remercier le club de la confiance qu’il me donne alors que je suis novice en tant qu’entraineur. Je les remercie aussi de m’avoir permis de passer mes diplômes. 

Bilan de l’Académie

Bilan de l'académie

Aujourd’hui, c’est Arthur BARRIÈRE, responsable de l’école de foot, qui a accepté de nous donner son point de vu sur la saison en cours au FCBJ suite à l’arrêt des compétitions. 

________________________________________________________________________

Quel est ton rôle au sein de l’académie ?

Au sein de l’académie je suis responsable de la catégorie U14-U15 et éducateur de l’équipe U15 qui évolue en Régional 1. Je suis également responsable de l’école de foot U6 à U9. Je donne aussi un petit coup de main sur la catégorie U12 de temps en temps.

Est-ce que cette saison ne va pas freiner les joueurs dans leurs formations ?

Forcément c’est une saison très particulière, le contexte n’est pas favorable. Il faut faire preuve d’adaptabilité en tant qu’éducateur pour continuer de travailler avec les moyens qui sont les nôtres actuellement pour préparer au mieux les joueurs à la saison prochaine. Je ne pense pas que la progression des joueurs soit freinée car le contexte nous permet de travailler dans un climat sans compétition, cela favorise un climat d’apprentissage sein pour les joueurs. En revanche, le côté compétition manque à certains joueurs qui ont besoin de ça pour se donner à 100%.

Comment garder les joueurs concernés ?

Pour garder les joueurs concernés en cette période un peu compliquée je pense qu’il est primordial de proposer un maximum de séances aux joueurs en orientant un peu les séances de façon ludique afin que les joueurs soient toujours intéressés et motivés à l’idée de venir même si la compétition manque à beaucoup. Je pense également que la dynamique de groupe est très importante. Sur la catégorie U14-U15 depuis l’arrêt des compétitions nous avons un taux de présence en séance très important ce qui montre que le groupe vit bien. Sur l’école de foot le taux de présence en séance est également très important et je remercie fortement tous les éducateurs de l’école de foot qui œuvrent pour ça chaque semaine.

Est-ce qu’une saison écourtée comme cette année va changer l’approche de la formation ?

Non cette année écourtée ne change en rien l’approche de la formation au club.

Quel est l’objectif de formation du club ?

L’objectif de la formation au club est très clair et marqué : former et fidéliser les joueurs depuis les petites catégories afin à terme d’alimenter l’équipe fanion qui évolue en N3 et peut être plus haut dans les années à venir je l’espère. Pour cela le club a mis en place son projet sport étude qui démarre la saison prochaine. C’est un projet très important afin de pouvoir proposer à nos joueurs lycéens un triple projet à la fois sportif, scolaire et éducatif ce qui devrait tendre vers un niveau de pratique plus élevé à moyen terme (U17 National). 

Je pense que d’autres projets suivront par la suite également.

L’idée est de renouveler ce qui c’est passé il y’a quelques années avec la montée de l’équipe fanion de DH à CFA 2 avec plus de 80% de joueurs issus de l’académie, une immense fierté pour le club.

________________________________________________________________________

Merci à Arthur d’avoir pris le temps de répondre à nos questions ! 

Interview d’Antoine Bon

1 contre 1 avec Antoine Bon

Cette semaine, rendez-vous avec notre milieu de terrain N3 !

A quel poste joues-tu et depuis combien de temps es-tu au club ?

Je joue milieu de terrain et je suis arrivé au club cet été.

Raconte-nous ton parcours en tant que joueur ?

J’ai commencé le foot à la Muroise Foot, le club de mon village, ensuite je suis allé à l’AS Saint-Priest pendant 8 ans. Puis le FBBP01 m’a recruté, j’ai fais 2 saisons là-bas et ensuite j’ai rejoins Jura Sud Foot pour jouer pendant 3 saisons en National 2 avant de rejoindre le FC Bourgoin-Jallieu cet été.

Comment vis-tu cette saison ?

Mal, on se dirige vers une saison blanche alors qu’on était dans la course à la montée. C’est frustrant. Avec l’accumulation des arrêts prématurés de la saison dernière et de cette saison ça commence à faire beaucoup. On a tous envie de rejouer une saison pleine.

Comment est-ce que tu gardes la forme dans cette période sans compétition ?

Je suis coach sportif et d’électrostimulation à domicile donc je me fais des séances d’électrostimulation pour garder le rythme et la forme.

Quels sont tes objectifs pour la saison prochaine ?

Mes objectifs personnels c’est de pouvoir enchaîner les matchs et d’être le plus décisif possible pour l’équipe. Et l’objectif collectif c’est la montée en National 2.

Est-ce que tu envisages une reconversion dans le foot après avoir été joueur ?

Non je ne pense pas, j’ai déjà mon entreprise de coaching à domicile.

Retrouvez Antoine sur Instagram !

[Communiqué]

Communiqué

  • Au vue de la crise sanitaire actuelle, le FCBJ a décidé de suspendre toutes ses activités sportives ce jour.
  • Les entrainements, les stages ainsi que les détections sont arrêtés jusqu’à nouvel ordre.
  • Les communiqués successifs des différentes instances nous laissaient dans le doute ou le choix d’agir. Chacun peut évoquer de bons arguments économiques, sociaux, sportifs mais la Situation Sanitaire est ALARMANTE. En effet, le nombre de cas Covid augmente un peu plus chaque jour. 
  • Le FCBJ, pensionnaire de N3, fort de tous ses licenciés et dirigeants, doit se montrer RESPONSABLE. Pour ne pas avoir à connaitre un confinement plus drastique, le gouvernement fait appel au CIVISME de chacun, alors montrons l’exemple.
  • Certes c’est avec beaucoup de regrets et de tristesse que nous agissons ainsi, comprenez le bien.
  • Fort de l’esprit d’équipe qui règne au sein de notre club, nous espérons que chacun fasse preuve de bon sens et d’engagement afin de traverser au mieux cette crise. 

Prenez bien soin de vous et de vos proches.

Continuez d’appliquer les gestes barrières.

Interview de Jeannot Koffi

1 contre 1 avec Jeannot Koffi

C’est un nouveau mois de l’année qui commence mais les interviews des joueurs continuent ! Cette semaine c’est au tour de Jeannot Koffi, défenseur du groupe N3.

Quel âge as-tu et à quel poste joues-tu ?

J’ai 31 ans et je joue défenseur central.

Raconte-nous ton parcours en tant que joueur ?

J’ai commencé le foot à la Duchère, après je suis parti au LOSC puis à Feyzin. Ensuite j’ai fais Bords de Saône, Vaulx-en-Velin, Saint-Priest. Après ça je suis retourné à la Duchère en National. Je suis ensuite allé à Andrézieux, et cette année je suis donc ici au FC Bourgoin-Jallieu.

Comment s’est faite ton arrivée au FCBJ ?

Ca s’est fait naturellement, j’ai reçu un coup de fil de Jérémy Clément, avec qui j’ai bien parlé du projet du club. J’ai adhéré à ce projet et ça s’est fait naturellement. Jessim Mahaya, qui avait signé, m’a aussi parlé de Bourgoin et je l’ai suivi tout simplement.

Comment vis-tu cette saison ?

On vit la saison très mal, le championnat s’est arrêté. Ca fait la deuxième saison où le championnat s’arrête comme ça donc on le vit très difficilement, d’autant plus qu’on est premier et qu’on avait pour objectif de monter. Sinon c’était un très bon début de saison, on avait bien démarré. Donc là on le vit tous très mal.

Quels sont tes objectifs pour la saison prochaine ?

Pour l’instant aucun, c’est très difficile de se projeter. Là on vit au jour le jour, c’est compliqué de se projeter, on sait pas quand on pourra rejouer et si on pourra faire une saison pleine, donc c’est compliqué de se projeter pour le moment.

Est-ce que tu envisages une reconversion dans le foot après avoir été joueur ?

Oui c’est quelque chose que j’envisage, j’y pense de plus en plus. J’espère apporter mon expérience au plus jeunes et pourquoi pas conseiller des joueurs plus jeunes. Donc oui bien sûr c’est quelque chose que j’envisage dans le temps.

Merci à Jeannot d’avoir prit le temps de répondre à nos questions, rendez-vous la semaine prochaine !

Retrouvez Jeannot sur Instagram !

Interview de Jessim Mahaya

1 contre 1 avec Jessim Mahaya

A chaque jeudi son interview, et aujourd’hui c’est notre milieu offensif qui répond à nos questions !

Quel âge as-tu et à quel poste joues-tu ?

J’ai 28 ans et je joue milieu offensif, soit dans l’axe soit sur le côté gauche.

Raconte-nous ton parcours en tant que joueur ?

J’ai commencé en débutant et poussin à Givors, la ville où je suis né.

Ensuite je suis parti au CASCOL FC, 1 an en benjamin.

J’intègre l’Olympique Lyonnais 1 an aussi, puis je retourne au CASCOL FC 2 ans. En U14 je pars à l’AS Saint-Étienne pendant 6 ans, jusqu’à donc mes 20 ans.

Je rate de peu le contrat professionnel. Suite à ça je pars à Lyon la Duchère en National 2 (aujourd’hui Sporting Club de Lyon).

Par la suite le Royal White Star m’appelle, un club de 2ème division en Belgique que je rejoins. Puis je vais à Rodez en National 2. Je pars ensuite en Ligue 1 Algérienne avant de rentrer en France, à l’AS Saint-Priest plus précisément. J’y suis resté 5 ans et aujourd’hui me voilà au FCBJ.

Comment as-tu intégré le club ?

J’ai intégré Bourgoin grâce au discours de Jérémy Clément, mon coach actuel que j’ai connu à Saint-Étienne. Kévin Ferrari lui a dis que je pouvais être intéressé, il m’a appelé et le projet m’a beaucoup plu.

Comment vis-tu cette saison ?

C’est franchement pas évident. Longue coupure l’année dernière, cette année on reprend un peu puis de nouveau on arrête. C’est galère, on s’entraîne sans avoir de compétition, c’est frustrant.

Que fais-tu pour garder la forme dans cette période sans compétition ?

Pour le moment on s’entraîne encore avec le club, puis en dehors de ça je vais faire des footings ou d’autres sports comme du tennis ou du paddle, histoire de changer un peu du foot.

Quels sont tes objectifs pour la saison prochaine ?

Toujours les mêmes, jouer la montée et être le plus décisif pour l’équipe.

Est-ce que tu envisages une reconversion dans le foot après avoir été joueur ?

C’est pas encore à l’ordre du jour mais un poste de recruteur me dirait bien !

Merci à Jessim d’avoir répondu à nos questions et rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle interview de joueur !

Retrouvez Jessim sur Instagram !

Bilan de l’académie par Kévin Dorel

Bilan de l'académie

Cette période sans compétition est l’occasion de se pencher sur le rôle de chacun au sein du club, et aujourd’hui c’est Kévin Dorel, éducateur U13, qui nous en dit plus à propos de l’académie du FCBJ.

Quel est ton rôle au sein de l’académie ?

Je suis responsable du pôle pré-formation, donc des U10 aux U13 et éducateur U13.

Mon objectif est de créer un contexte favorable pour permettre à nos joueurs de pouvoir développer leurs compétences. Pour cela, on a mit en place un modèle de jeu au sein de la pré-formation, qui recense notre philosophie de jeu et nos principes de jeux prioritaires. C’est-à-dire les comportements individuels et collectifs attendus qui doivent permettre à nos joueurs de percevoir et générer une réponse commune adaptée à la situation de jeu et donc de résoudre et poser des problèmes de jeu à l’adversaire.

Notre modèle de jeu doit créer du lien entre les catégories et renforcer l’identité du club, notre volonté c’est de former des joueurs avec une mentalité « offensive », nos équipes doivent être reconnaissables, quand on voit nos équipes jouer on doit se  dire « c’est des jeunes de Bourgoin-Jallieu ».

Pour cela, je collabore avec une équipe d’éducateurs pour les sensibiliser aux méthodes d’apprentissages et aux contenus des entrainements afin de renforcer les conditions dans le développement du joueur.

On a également mit en place, au niveau du fonctionnement des catégories, une réunion avec les parents en début de saison, pour expliquer un peu l’organisation, ca permet de fixer un cadre commun au niveau de la pré-formation. Aussi, même si la période est un peu délicate, on travaille sur des entretiens individuels, à la mi-saison pour faire un retour avec les parents et le joueur.

Est-ce que cette saison ne va pas freiner les joueurs dans leurs formations ?

On est sur une situation un peu exceptionnelle en ce moment, je préfère être optimiste et l’apprivoiser de façon positive.

Sur la pré-formation, notre attention est focalisée sur l’épanouissement et l’apprentissage du joueur. Alors certes on a supprimé des séances sur la semaine, même si en U13 on propose des séances en amont le lundi et jeudi sur des horaires avancés pour permettre aux berjalliens de faire des séances supplémentaires, évidemment certains n’ont pas accès à ces séances du fait qu’ils habitent plus loin.

Mais le constat est que, du coup, le joueur est frais mentalement donc nous travaillons plus qualitativement, c’est donc un mal pour un bien

Concernant l’absence de compétition, elle engendre à cet âge, un environnement plutôt hostile autour du joueur, du coup en ce moment le climat d’apprentissage est plus sécuritaire et bienveillant ce qui favorise la notion de plaisir et de confiance, des éléments clés dans la progression.

En tout cas, mes observations actuelles sur les séances sont très positives, les joueurs sont exemplaires.

Comment garder les joueurs concernés ?

Malgré les restrictions, il faut créer des contextes qui vont se rapprocher au plus du match pour conserver la motivation des joueurs.

On doit également se focaliser sur les détails comme l’amélioration de la prise d’information, de la posture, de la première touche et du démarquage…

Le but c’est de perfectionner les fondamentaux pour permettre à nos joueurs d’avoir des bases solides.

On cherche également à responsabiliser le joueur, donner du sens à sa formation afin qu’il soit acteur de celle-ci, il doit réfléchir et être autonome, je ne veux pas qu’il soit un simple exécutant (pourquoi ? et comment ?), c’est des questions qu’il doit se poser.

Est-ce qu’une saison écourtée comme cette année va changer l’approche de la formation ?

On est sur phase d’adaptation à l’heure actuelle, pour la saison prochaine on espère pouvoir reprendre un cursus classique, c’est-à-dire 2 à 3 séances d’entrainement plus le match qui nous sert d’évaluation dans notre cycle d’apprentissage.

Quel est l’objectif de formation du club ?

Le projet de formation du club, c’est d’accompagner nos joueurs talentueux vers une structure professionnelle et de permettre aux autres joueurs de grandir au sein du club grâce à nos équipes jeunes et à notre équipe Fanion.

Merci à Kévin d’avoir prit le temps de répondre à nos questions !

Des nouvelles de la formation berjalienne

Retour sur la saison d'Amine Gouiri

Encore auteur d’une grosse prestation ce week-end face à l’Olympique de Marseille, Amine Gouiri, passé par le FCBJ, réalise une excellente saison, sa première véritable en professionnel.

Amine (en haut à gauche sur la photo) a défendu les couleurs berjaliennes lors de sa deuxième année d’U13 avant de s’envoler pour le prestigieux centre de formation de l’Olympique Lyonnais. Il y gravira tous les échelons, portant les équipes de jeunes lors des matchs de Youth League notamment. Il obtient du temps de jeu en fin de match en Ligue 1  et en Ligue des Champions, ou en tant que titulaire lors de certains matchs de coupes nationales.

Le tout en étant toujours appelé en sélection française de jeune, entre U16 et U19 il inscrira 31 buts en 38 matchs avec le maillot tricolore.

En manque de temps de jeu à l’OL, Amine rejoint l’OGC Nice à l’été 2020 contre 7 millions d’euros. Il y trouvera une place de titulaire et découvrira l’Europa League. Il réalise une saison pleine avec 16 buts et 6 passes décisives toutes compétitions confondues. Il est l’auteur d’une prestation XXL face à l’OM avec une passe décisive et un but que vous pouvez visionner ci-dessous.

A quelques journées de la fin du championnat, nul doute qu’Amine Gouiri marquera à nouveau. Une saison pleine qui en appelle d’autres au très haut niveau pour un joueur pétri de talent qui ira, sans aucun doute, très loin. Le natif de Bourgoin-Jallieu a été appelé par Sylvain Ripoll pour disputer l’Euro espoir. Lui qui avait déjà jouer la Coupe du Monde avec la sélection U20.

Vous pouvez retrouver la liste de tous les joueurs passés par le FC Bourgoin-Jallieu et aujourd’hui en professionnel ou en centre de formation en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Interview d’Arnaud Sanchez

1 contre 1 avec Arnaud Sanchez

Nouveau jeudi donc nouvelle interview hebdomadaire ! Cette semaine, c’est le jeune Arnaud Sanchez qui nous en dit un peu plus sur lui, son parcours et ses ambitions.

Quel âge as-tu et à quel poste joues-tu ?

J’ai 20 ans et je joue ailier, aussi bien à gauche qu’à droite, et ça peut être un peu plus bas en tant que milieu excentré.

Raconte-nous ton parcours en tant que joueur ?

J’ai commencé le foot à l’âge de 3 ans dans le club de mon village, l’AS Cessieu, j’y ai passé 5 ans. Après je suis parti au club de la Tour du Pin, le FCTC, dans lequel j’ai joué 3 saisons. Un été j’ai fais les stages du FCBJ et à la suite de ça des éducateurs m’avais demandé de rejoindre le club donc j’ai intégré le FCBJ en U11 et j’y ai fais toutes les catégories de jeunes jusqu’à intégrer l’équipe N3 en milieu de saison dernière.

Comment vis-tu cette saison ?

Je la vis avec beaucoup de frustration parce que je pense que ça aurait pu être une saison « tremplin » pour moi. Ca aurait été l’occasion de prouver certaines choses avec la N3, parce que pour le moment je n’ai pas encore eu l’occasion de vraiment montrer ce que je suis capable de faire. Je comptais donc sur cette saison pour gratter du temps de jeu, faire des apparitions avec le groupe donc c’est vrai que c’est compliqué parce que du coup je suis cantonné aux entraînements alors que les matchs c’est la consécration. De la frustration aussi parce que le foot c’est avant tout une passion et c’est dur d’être privé de sa passion.

 

Comment garder la forme dans cette période sans compétition ?

La forme on la garde grâce aux entraînements, on essaye d’en faire un maximum dans la semaine même si ce n’est pas simple avec le travail et les horaires de chacun. Mais on a la chance d’avoir Adrien qui s’occupe pas mal de nous, il nous fait des séances le matin pour ceux qui travaillent le soir. Après de façon individuelle, essayer de faire du renforcement musculaire à la maison et aller courir quand on a pas eu l’occasion de s’entraîner à cause du boulot.

Quels sont tes objectifs pour la saison prochaine ?

L’objectif pour la saison prochaine c’est d’avoir un maximum de temps de jeu, essayer de m’imposer, avoir le plus de minutes sur le terrain que possible. Que ça soit au FCBJ ou ailleurs, ça je ne sais pas encore selon mes études. Après j’aimerais quand même pouvoir rester à Bourgoin, c’est mon club depuis tout jeune donc j’aimerais m’y imposer et faire mes preuves. Parce que je sais que j’ai encore une grosse marge de progression, je suis jeune et je sais qu’il y’a encore beaucoup d’aspects où je dois travailler, ça a déjà commencé avec Jérémy Clément depuis qu’il prit la tête de l’équipe, il me donne beaucoup de conseils, il est derrière moi.

 

Penses-tu à une reconversion dans le foot quand tu ne seras plus joueur ?

Je fais des études supérieures dans le monde du sport, mais plutôt dans le marketing et le management, je vais faire un master dans ces domaines. Même si quand je dis « sport » pour moi c’est football mais je me vois pas trop en tant que coach, préparateur ou éducateur, c’est pas des choses qui m’intéressent pour le moment.

Un grand merci à Arnaud d’avoir répondu à nos questions, rendez-vous jeudi prochain pour une nouvelle interview !

Retrouvez Arnaud sur Instagram !