Le FCBJ à Lille




Le dimanche 12 décembre une délégation du FCBJ s’est rendu au centre d’entrainement de Lille, le domaine de Luchin. Une visite des lieux a été organisé pour eux. Ils ont également pu assister à la rencontre entre Lille – OL et observer les coulisses du match.


Le FCBJ tient donc à remercier Didier Roudet le directeur général adjoint ainsi que Sylvain Armand le coordinateur sportif du club pour leur accueil et leur sympathie.

C’est officiel, l’Olympique Lyonnais retrouvera le stade Pierre-Rajon le 31 Juillet prochain à 20h00, 2 ans après son dernier match disputé à Bourgoin face au Dynamo Kiev.

Stade Pierre-Rajon | OL vs FC Kiev

Olympique Lyonnais vs Torino FC : un match de choix

Cette fois-ci, les lyonnais seront opposés à l’équipe du Torino FC (9e du dernier championnat d’Italie). Un match de choix qui sera l’un des derniers de la phase de préparation lyonnaise avant la reprise du championnat le 16 Août suivant.

Une belle ambiance en perspective

Il y a maintenant 2 ans, le stade Pierre-Rajon avait affiché complet pour la double confrontation entre l’Olympique Lyonnais et le FC Kiev. Ce 31 Juillet, nul doute que le public répondra une nouvelle fois présent pour assister à un match de préparation au gout européen qui se tiendra à seulement quelques semaines de la reprise d’un championnat de Ligue 1 que l’Olympique Lyonnais avait magnifiquement bien terminé.

Les modalités billetterie

Vous souhaitez être de la partie ? Prenez dès maintenant vos places pour cette belle rencontre via notre billetterie en ligne avec au choix, 4 formules : Tribune EST (15€), Tribune NORD (12€), Tribune Marchand (28€) et Tribune Berjallie (12€).

Une billetterie physique ouvrira également le 26 Juin prochain ses portes au sein du Leclerc Culture de Bourgoin-Jallieu. (Ouvert du lundi au samedi de 9h à 20h).

Fraîchement arrivée en terres berjalliennes, notre nouveau défenseur central, Safwan MBAÉ nous a fait part de ses ambitions pour la saison à venir. Partez à la découverte de notre nouvelle recrue.

A la découverte de Safwan MBAÉ

Après ton passage à Montrouge, tu rejoins l’ASM, comment ça s’est passé d’un point de vue personnel ?

Mon passage à l’AS Monaco a été une très belle expérience, j’ai beaucoup grandi sur le plan sportif et sur le plan humain. Au niveau de l’expérience, j’ai beaucoup appris en ayant une très grosse concurrence chaque année, il fallait se faire sa place. J’ai toujours été titulaire, j’ai gagné la Gambardella avec la génération 97, Kylian Mbappé, Tristan Muyumba, Irvin Cardona… En fin de formation avec l’AS Monaco, j’ai fait un banc en Ligue 1 contre Caen et j’ai participé à une demi-finale face au Paris Saint-Germain en tant que titulaire. C’était une très belle expérience qui m’a permis de beaucoup apprendre autour de très grands joueurs qui ont fini Champion de France cette année-là.

Huit ans après ton arrivée, tu prends ton envol et quittes le navire monégasque, peux-tu nous parler de tes premières expériences en national loin du rocher ?

Je suis parti au Goal FC entraîné par Cris, le COVID a fait que je n’ai pas pu finir cette année avec lui. Après mon passage à Goal FC, j’étais entraîné par Fabien Pujo, j’ai été élu capitaine par mes coéquipiers au bout d’un mois et malheureusement en deuxième partie de saison, au mois de janvier, je me fais une grosse blessure à la cheville et je n’arrive pas à revenir avant la fin de la saison. Après ça, je pars à Sète, ça a été l’un des moments les plus difficiles de ma carrière et j’ai su rebondir grâce à Abdes Tahir, le coach de Châtellerault. La saison dernière a été une saison très aboutie sur le plan personnel, je fais 26 matchs sur 26, je mets 4 buts qui sont tous décisifs et je fais une passe décisive aussi.

Si tu devais caractériser ton style de jeu, quel serait-il ?

Je suis quelqu’un d’agressif, je suis un leader sur et en dehors du terrain. J’essaye d’apporter toute l’expérience que j’ai pu avoir tout au long de ma carrière. Je suis bon dans l’anticipation, j’aime les jeux de passes, jeu court, jeu long. À partir du moment où j’ai discuté avec le coach, j’ai su qu’on parlait le même football. J’espère qu’on va réussir à jouer avec personnalité, mais tout en restant humble parce que c’est une poule très relevée.

« J’ai hâte de jouer au stade Pierre-Rajon » S. MBAÉ

Tu fais le choix de rejoindre le navire berjallien cet été, quels ont été les différentes raisons qui t’ont convaincues ?

Il y a le projet du coach et dès que j’ai su l’intérêt du club, je me suis rappelé d’un match amical que l’on avait fait avec Goal FC. Dès mon arrivée, et même si c’était un match amical, j’avais vu que c’était une équipe avec beaucoup de caractère qui dégageait beaucoup de valeurs positives. J’ai pu également parler du club avec Zakarie Labidi, qui a répondu positivement à toutes mes questions, tout ce que je pensais du club a été confirmé comme l’accueil que j’ai eu aujourd’hui. C’est un club familial qui a l’ambition d’avancer vers le haut.

Nouvelle saison, nouveau club, nouveaux objectifs, quels seront les tiens pour la saison qui arrive, d’un point de vue personnel ou collectif ?

D’être le plus compétitif possible au quotidien, le travail finira par payer. C’est vraiment d’être concentré semaine par semaine, match par match et travailler avec beaucoup d’humilité et sur du long terme le travail paye.

Tu as pu fouler Rajon, ce matin, il faut savoir que nos supporters y sont nombreux, as-tu un message pour eux ?

Franchement, j’ai très très hâte de jouer au Stade Pierre Rajon, notamment pour la qualité du terrain qui m’a vraiment impressionné à mon arrivée et j’espère vraiment ressentir la ferveur du stade. Jouer avec des supporters qui sont avec toi, c’est ce qu’il y a de meilleur pour un athlète.

Le FCBJ est heureux de vous annoncer la venue de Safwan MBAÉ. Défenseur central d’expérience, il vient renforcer l’arrière-garde berjallienne pour la saison 2024/2025. Partez à la rencontre de notre nouveau défenseur central.

La formation sur le rocher de S. MBAÉ

Né le 20 Avril 1997 à Paris, Safwan après avoir réalisé ses classes jeunes au FC Montrouge rejoint le centre de formation de l’AS Monaco en 2012 (il évoluait alors en U15). Un nouveau cadre sportif où il s’impose rapidement et découvre le haut niveau français et

européen avec des matchs de Youth League lors de la saison 2014/2015. La saison suivante, il écrit une des plus belles pages de sa jeune carrière en remportant la Coupe Gambardella 2016 avec l’ASM. De bonnes performances qui lui permettent d’intégrer et de s’imposer rapidement au sein de l’équipe réserve de l’ASM qui évolue en N2 (21 matchs en 2016/2017) avec comme point d’exergue, une demi-finale de Coupe de France avec les professionnels face au PSG. Safwan signe alors son 1er contrat professionnel, mais n’évoluera qu’avec l’équipe réserve au sein de ce dernier. Une équipe réserve où il prendra le lead en devenant très rapidement le capitaine exemplaire.

Safwan MBAÉ prend son envol

En fin de contrat en 2020 avec l’ASM, il prend son envol et quitte le navire monégasque après 7 saisons passées sur le rocher et plus de 60 matchs avec l’équipe réserve. Il rejoint alors pour la première fois notre région en posant ses valises au GOAL FC en N2. Un épisode rhônalpin qui le verra également enregistrer sa première sélection avec l’équipe nationale des Comores. Après son aventure au GOAL FC, il rejoint 2 autres clubs du même niveau (Saint Malo & Sète) avant de rejoindre l’été dernier le SO Châtellerault en N3 où il a pu évoluer avec notre néo-berjallien : A. EZZAYTOUNI. Notre nouveau défenseur y aura marqué les esprits avec 26 matchs de championnats disputés et un total de 4 buts inscrits. Joueur d’expérience avec plus de 100 matchs au niveau national, il sera un des éléments forts de notre arrière-garde pour la saison 2024/2025.

Bienvenue en terres berjalliennes Safwan !

Arrivée en fin de semaine dernière en terres berjalliennes, Kelian MERSEL nous a fait part de ses ambitions pour la saison prochaine sous la tunique ciel et grenat. Partez à la découverte de notre nouveau milieu de terrain.

A la découverte de Kelian MERSEL

Tu réalises la quasi-totalité de ton parcours de formation à l’ASSE. Qu’est-ce que cela a pu t’apporter de plus qu’un parcours davantage classique ?

J’ai fait 10 ans à l’AS Saint-Étienne, donc forcément ça m’a appris la rigueur, le travail et ça m’a permis d’acquérir des compétences qui font de moi le joueur que je suis devenu aujourd’hui.

Si tu devais caractériser ton style de jeu, quel serait-il ?

Je suis un joueur à dominante technique, qui aime bien faire le jeu, qui répète les efforts avec un gros volume de jeu et qui est avant tout là pour l’équipe.

Tu sors de 2 saisons avec le FC Vaulx-en-Velin où tu as joué quasiment la totalité des matchs, quel regard tu portes sur ces 2 dernières saisons ?

Je viens de faire 2 saisons à Vaulx donc la première année, on a fait une très bonne année où on a joué les premiers rôles jusqu’à la fin et malheureusement la deuxième année a été plus compliqué, on est descendu et on n’a pas réussi à se maintenir donc ça nous laisse un goût amer, mais ça fait partie de la vie d’un club.

Tu connais bien cette poule dans laquelle on est potentiellement amené à évoluer la saison prochaine, comment tu la caractériserais ?

C’est une poule assez homogène. Certaines équipes sont plus axées sur le jeu et d’autres plus sur le combat donc ça va être une grosse saison et on va tout faire pour finir où on veut être.

« Jouer les premiers rôles » K. MERSEL

Tu fais le choix de rejoindre le navire berjallien cet été, quels ont été les différentes raisons qui t’ont convaincues ?

C’est surtout le projet du club avec de grosses ambitions qui a fait que j’ai voulu rejoindre le club. Ensuite, le discours du coach a pesé également avec ses ambitions de jeu qui sont semblables aux miennes.

Nouvelle saison, nouveau club, nouveaux objectifs, quels seront les tiens pour la saison qui arrive, d’un point de vue personnel ou collectif ?

Personnellement, ça serait d’apporter toutes mes qualités à l’équipe pour essayer de jouer les premiers rôles dans cette poule. Collectivement, ça sera forcément de finir le plus haut possible.

Tu as déjà joué à Rajon avec le FC Vaulx-en-Velin, est-ce que tu as un petit mot pour les supporters qui viennent souvent nombreux ?

Quand on avait joué le match FCBJ-FC Vaulx il y a deux ans, je me rappelle qu’il y avait beaucoup de monde, vraiment une belle ambiance donc j’espère que l’année prochaine ils seront tout aussi nombreux pour nous supporter.

Le FCBJ est fier de vous annoncer l’arrivée de Kelian MERSEL en provenance du FC Vaulx-en-Velin. Le jeune milieu de 23 ans rejoint l’effectif de F. MOREL pour la saison 2024/2025. Partez à la découverte de notre nouveau milieu de terrain !

K. MERSEL, pur produit stéphanois

Stéphanois de naissance, Kelian rejoint rapidement les rangs de la ville phare de la Loire en catégorie U11. Il y effectuera l’ensemble de ses classes au plus haut niveau régional avant de goûter au niveau national avec les U17 de l’ASSE entre 2016 et 2018.

De bonnes performances qui lui ouvrent logiquement les portes des U19 nationaux où pour sa première saison, il termine meilleur passeur du championnat avec 10 passes décisives et également joueurs stéphanois le plus utilisé avec 25 apparitions en 26 rencontres de championnat. Des performances qui lui permette la saison suivante de disputer ses premières minutes avec l’équipe réserve en N2, mais surtout de grandement participer au sacre des siens en Gambardella.

La découverte du National et du monde sénior

L’aventure stéphanoise prenant fin, Kelian décide de faire le grand bon le 16 Juillet 2020 en rejoignant l’US Raon-l’Etape en National 3 pour 2 saisons puis le FC Vaulx-en-Velin en 2022. Milieu de terrain doté d’une belle vision de jeu, il aura grandement participé à la belle saison vaudaise de 2022/2023 avec 25 matchs disputés. Ce dernier bien qu’une nouvelle fois titulaire indiscutable la saison passée avec les siens, aura connu un exercice 2023/2024 plus compliqué collectivement (le FC Vaulx-en-Velin étant rétrogradé en R1).

Bienvenue en terres berjalliennes Kelian !

Fraîchement arrivée en terres berjalliennes, Pierre KOHSER a accepté de répondre à nos questions, partez à la rencontre de notre nouvel avant-centre et apprenez en davantage sur ce joueur au parcours atypique.

A la rencontre de P. KOHSER

Tu as un parcours un peu atypique parce que tu as connu le niveau régional à 20 ans puis le niveau semi-pro un petit peu plus tard, à 22 ans. Comment tu as vécu cette « folle ascension » ?

« J’ai été formé dans un petit village du centre Var, dans un club qui n’existe même plus, qui s’appelait l’ES Bessillon. Quand le club a disparu, je suis parti dans la petite ville à côté où j’ai fait mes classes jusqu’au monde senior. À la fin de ce parcours, j’étais à la Faculté de Toulon et un des coachs m’a repéré et m’a invité à signer en Régional 2, ce qui était déjà très bien pour moi à l’époque. Je fais 2 saisons et la deuxième, j’explose vraiment où je passe d’un poste de milieu de terrain/ailier à vraiment jouer devant, en pointe comme un numéro 9 et je marque plus de 20 buts dans la saison. C’est ce qui m’a permis de signer en National 2 derrière où je me fais repérer par Lilian Compan, le coach de Hyères qui n’était pas loin et j’ai fini par être un complément, puis un remplaçant qui rentrait à tous les matchs voire un titulaire sur la fin de saison. »

Hyères te repère donc à l’époque et une nouvelle fois au fil du temps, tu te fais une place pour ta première à ce niveau ?

« Oui, voilà, c’est ça. Je grappille des minutes et je finis même titulaire sur les 3 derniers matchs puis est arrivé le Covid donc fin de première saison. Ensuite, deuxième saison, elle a duré 2 matchs donc pareils… J’avais un peu le même rôle, je rentrais régulièrement, mais le Covid a mis terme une nouvelle fois à la saison. À l’été, un nouvel investisseur est arrivé à Hyères. Nous étions plus de 30 joueurs à l’entraînement, avec l’arrivée de joueurs de Ligue 2. Je savais que mon temps de jeu allait être réduit, j’étais encore jeune, j’avais 23 ans et c’est là où le Gazelec Ajaccio m’appelle suite à sa redescente en National 3. Le coach David Ducourtioux m’appelle et l’échange est fluide. Je fais une grosse saison au Gazelec Ajaccio où je mets 14 buts en championnat et plus de 20 buts dans la saison. Fin de saison, nouvel investisseur au Gazelec et nouvelle direction. Le coach a également été remplacé. On a vécu une saison difficile avec beaucoup de problèmes financiers au club et on s’était tous regroupé avec le coach, le directeur sportif. Le fait de voir le coach partir avec ses adjoints, ne m’a pas plu donc je suis parti. J’ai vécu une saison compliquée où j’ai fait 6 mois dans un autre club en Corse à Balagne puis au Poiret. J’ai vécu une saison un petit peu galère où je manquais de rythme, je n’ai pas pu faire de préparation à cause du mercato. Derrière, je me relance à Rousset, à côté de ma famille et de ma femme, ce qui m’a fait beaucoup de bien. »

Pour ceux qui ne te connaisse pas encore, peux-tu nous parler de ton style de jeu ?

« Je joue autant avec ma tête qu’avec mes pieds. Je suis plus un joueur de profondeur, qui est assez rapide. Je suis un joueur d’espace qui ne joue pas que pour sois, mais aussi pour les autres autour de moi. Cela ne veut pas dire que je suis mauvais devant la cage, mais on va dire que je me mets au service des autres, du collectif. »

« Nos ambitions sont alignés » P. KOHSER

Tu fais le choix de rejoindre le navire berjallien, quelles ont été les éléments qui t’ont donné envie de rejoindre nos rangs ?

C’est le nouveau coach qui m’a appelé directement. Il m’a connu à l’époque du Gazelec Ajaccio qu’il suivait un peu de loin, il me connaissait de là et ensuite, il m’a appelé. On a vu que nos ambitions étaient communes, qu’elles étaient alignées donc ça a de suite matchée dans le discours et ça s’est fait naturellement.

Nouvelle saison, nouveau club, nouveaux objectifs, quels sont les tiens pour la saison qui arrive, qu’ils soient personnels ou collectifs ?

Collectivement, dans le discours du coach, comme je l’ai dit, nos ambitions sont alignées. Depuis que je suis parti du Hyères FC, je m’accroche pour retrouver la National 2. J’ai suivi de loin la saison du club en N2 comme c’était la poule du sud et cela m’a un peu étonné de voir le club descendre, même si le niveau était très élevé et que le nombre de descentes venaient compliquer le tout. On va dire que j’ai les mêmes ambitions que le club, retrouver la National 2 et si c’est avec ensemble tant mieux.

Pour terminer, as-tu un petit mot pour nos supporters ?

Moi tout ce que je peux promettre, c’est que je vais travailler personnellement pour atteindre les objectifs du club et on va travailler avec le groupe. Je commence à connaître petit à petit les joueurs et on va tout donner pour remonter en National 2.

C’est officiel, Pierre KOHSER sera ciels & grenats la saison prochaine ! L’avant-centre de 27 ans arrive en provenance du FC Rousset (N3) avec qui il sort d’une saison pleine avec 6 buts inscrits et 24 rencontres disputées.

P. KOHSER, une perle issu du monde amateur

Né le 28 Mars 1997 à Brignoles, P. KOHSER possède un parcours atypique. Formé dans sa ville natale, il y réalise l’ensemble de ses classes sans jamais goûter au niveau régional. Doué, il tape dans l’œil du club de La Valette qui évolue au niveau R2. Un niveau qu’il appréhende rapidement puisque pour sa première saison (2017/2018) il inscrit 15 buts en 20 rencontres. La saison suivante, il remporte le titre de Champion de France Universitaire avec Toulon, une nouvelle performance qui lui vaut d’être contacté par un des clubs phares du territoire : le Hyères FC.

Ses débuts au niveau national

En 2019, il rejoint donc le club de Hyères en National 2 et découvre les exigences du haut niveau à 22 ans. Pour sa première saison à ce niveau, il dispute 12 rencontres avant de vivre un second exercice plus compliqué avec seulement 4 apparitions. En quête de temps de jeu, il fait le choix de traverser la mer méditerranée et de rejoindre le Gazélec Ajaccio.

Un choix gagnant, puisqu’il y inscrit 14 réalisations en 26 rencontres pour sa seule saison sur l’île de beauté. Dernièrement, Pierre a continué d’engranger de l’expérience à ce niveau avec le FC Balagne, le Vendée Poiré Foot puis dernièrement le FC Rousset avec qui il a inscrit 6 buts en 24 rencontres.

Bienvenue en terres berjalliennes Pierre !

Fraîchement arrivée en Berjallie, Ayoub a accepté de répondre à nos questions, partez à la rencontre de notre nouveau milieu de terrain et apprenez en davantage sur ce joueur au parcours atypique.

A la rencontre d’Ayoub EZZAYTOUNI

Peux-tu nous parler de tes précédentes expériences ?

« J’ai intégré le centre de formation de Châteauroux en U17 Nat. Après un passage d’U13 à U17 à l’OAC Alès. Là-bas, je signe un contrat de stagiaire pro’ puis un contrat professionnel d’1 an avec 2 ans en option. Malheureusement, je me fais une rupture des ligaments de la cheville et une contusion de la malléole qui m’écarte des terrains pendant 7/8 mois. À la fin de la saison, il a donc fallu que je trouve un nouveau club, je rejoins donc le Stade Bordelais en N2 en septembre où je joue tous les matchs malheureusement en fin de saison, on descend. La saison passée à Châtellerault, je joue tous les matchs en tant que titulaire, avec une équipe qui jouait le milieu de tableau en N3. Individuellement, j’ai fait une bonne saison, je suis satisfait de moi sur la saison. »

Comment te décrirais-tu sur le terrain pour ceux qui ne te connaisse pas encore ?

« Je suis assez polyvalent, j’ai joué à peu près tous les postes. J’étais milieu défensif de formation puis milieu offensif plus récemment. C’est mon poste actuellement, mais je peux jouer relayeur aussi. J’ai joué relayeur pas mal de matchs cette saison alors que l’année dernière, j’ai joué sur le côté droit quasiment toute la saison et il y a 3 ans j’ai même joué latéral gauche avec la sélection marocaine. Je suis assez polyvalent, mais on va dire que je suis plus milieu offensif et milieu relayeur actuellement. »

À seulement 22 ans, peut-on déjà te caractériser comme un joueur d’expérience ?

« Ça fait très longtemps que je joue en N2 et en N3, j’ai joué mes premiers matchs à 16 ans donc je connais bien le niveau. On va dire que mon passage en centre de formation et mes entraînements avec l’équipe première m’ont également beaucoup apporté. Je considère cela important, l’expérience, c’est très important dans le foot. »

« L’ambition du club m’a beaucoup plu » Ayoub EZZAYTOUNI

Cette intersaison, tu décides de rejoindre le navire berjallien, comment cela s’est-il passé ?

« Il s’avère que le coach me connaissait déjà, il m’avait déjà vu quand il était adjoint au Gazélec Ajaccio quand je jouais en Ligue 2 à Châteauroux et j’avais joué contre eux. Il s’est souvenu de moi et il a revu les vidéos, il était très intéressé. Lors du premier contact que j’ai eu avec ce dernier, ça, c’est très bien passé, il m’a parlé de l’ambition du club et de cette envie de remonter en N2. Ça m’a beaucoup plu parce que moi mon but premier est de retrouver petit à petit le plus haut niveau. Avec maintenant une poule en moins en N2, c’est très difficile de trouver un club de ce niveau quand on repart de N3 donc si cela doit passer par un club qui joue la montée et monter avec le club pourquoi pas. »

Nouveau club, nouvelle saison, nouveaux objectifs, quels seront les tiens ?

« Au niveau collectif, l’objectif est de monter, c’est un secret pour personne. Au niveau individuel ça sera d’aider le collectif, essayer d’être un maximum décisif que ce soit par des buts ou des passes décisives. »

Pour terminer, as-tu un petit mot pour nos supporters ?

« Je tiens à dire aux supporters que je donnerai mon maximum et qu’on fera tout pour emmener le club en N2 la saison prochaine. »

C’est officiel, le FCBJ tient sa première recrue 24/25 en la personne d’Ayoub EZZAYTOUNI ! Le jeune joueur de 22 ans viendra apporter sa technicité et son volume de jeu à l’entrejeu berjallien pour la saison 2024/2025 qui se profile. Apprenez-en davantage sur notre nouvelle recrue Ciels & Grenats !

Une ascension fulgurante

Né le 12 Septembre 2001, Ayoub ne tarde pas à faire ses débuts en club puisque dès l’âge de 6 ans, il rejoint Uzes Pont du Gard. En U13, il fera ses valises pour un des clubs phares du territoire : l’OAC Alès où il évoluera jusqu’en U17 nationaux 1re année. Auteur d’une superbe saison à ce niveau, il rejoint dans la foulée le centre de formation de La Berrichonne de Châteauroux pour évoluer en U17 2e année.

Ses débuts en professionnel

Séduisant avec les équipes jeunes, Ayoub se voit récompenser puisqu’il signe un contrat stagiaire professionnel et participe à plusieurs matchs de Ligue 2 avec La Berrichonne à tout juste 17 ans. Une idylle qui se poursuivra avec une convocation en équipe nationale U20 du Maroc puis la signature d’un contrat professionnel d’un an auquel s’ajoutaient 2 années optionnelles supplémentaires. Au total, ce sont pas moins de 9 matchs de Ligue 2 dont 4 en tant que titulaire qu’Ayoub aura disputé avec son club formateur.

A. EZZAYTOUNI engrange de l’expérience au niveau national

Victime d’une grave blessure, Ayoub rejoint à l’intersaison 2022/2023 l’ambitieux club du Stade Bordelais fraîchement promu en National 2. Une saison au cours de laquelle il participera à un total de 20 matchs de championnat, mais verra son équipe rétrogradée sportivement en fin de saison. La saison dernière, le jeune franco-marocain évoluait au sein du SO Châtellerault, 7e de National 3. Une saison complète (19 matchs de championnat disputés) où il aura une nouvelle fois exposé son talent aux yeux de tous.

Bienvenue en Berjallie Ayoub !

Le FC Bourgoin Jallieu et son président D. KOLVER, souhaitent réagir fermement aux diverses prises de paroles publiques que peuvent susciter le départ de notre ex capitaine et enfant du club A. SEJALLON.

Nous tenons à préciser que ce choix purement sportif est l’issue d’un entretien du 22 Mai dernier d’une durée de plus d’une heure entre notre joueur et la présidence. Un entretien au cours duquel notre président en présence d’un de ses vice-présidents aura fait de son possible pour conclure cette aventure de 24 ans de la meilleure des manières (notamment via un hommage lors d’un match à Rajon) et potentiellement la prolonger à travers une reconversion.

Le FCBJ est et restera à jamais une famille, comme le montre les nombreuses actions mises en place par D. KOLVER depuis son arrivée à la présidence du club comme la création d’une section vétéran, la mise en place d’un salon des anciens à titre gracieux et de nombreuses autres initiatives.

Pour rappel, D. KOLVER avait grandement œuvré au retour d’Antony SEJALLON dans l’effectif berjallien suite à son départ à Lyon-La Duchère alors que le clubs était dans une situation administrative délicate. Un retour que notre président aura accompagné en tant que vice capitaine, capitaine, entraîneur adjoint puis président, ce malgré différentes demandes tierces.

L’ensemble du club souhaite une excellente continuation à A. SEJALLON qui restera à jamais une des figures importantes du FCBJ.

Le FCBJ, 08 Juin 2024