Le FCBJ crée sa section Sport-Étude

Dès la prochaine rentrée scolaire, le FCBJ fera partie d’un dispositif expérimental avec l’académie de Grenoble et la Ligue AURA Foot. Nous mettons en place une section Sport-Étude Foot avec 5 lycées en réseaux : l’Oiselet, Jean-Claude AUBRY, Léon GAMBETTA (Bourgoin-Jallieu), Philibert DELORME (l’Isle d’Abeau) et Léonard de VINCI (Villefontaine). Nous allons débuter avec des joueurs évoluant en catégorie U16, puis les U17 et U18 intégreront la section par la suite.

Afin que vous puissiez avoir le maximum d’informations, nous avons poser quelques questions à Christophe DUVERNE, vice-président en charge du dossier et à Adrien COMMANDEUR, responsable technique de l’académie et du Sport-Étude.

Pourquoi une section sportive au FCBJ ?

“Nous souhaitons améliorer le niveau de notre formation, tout en permettant à nos joueurs de poursuivre leurs scolarités dans les meilleures conditions. Les joueurs auront la possibilité de continuer leurs scolarités et le foot de haut niveau en restant chez leurs parents, et nous espérons ainsi les fidéliser avec le club le plus longtemps possible. Nous souhaitons évoluer en championnat National U17, en cohérence avec l’équipe première Sénior.”

En quoi consiste la section sportive ?

“Les lycées en réseau vont libérer des créneaux horaires pour programmer des entraînements supplémentaires et de l’aide aux devoirs. Les horaires seront adaptées pour faciliter l’équilibre général du joueur pendant la semaine.”

Quelles ont été les étapes avant d’arriver à l’officialisation ?

“Nous avons eu dans un premier temps cette réflexion en comission sportive, nous l’avons ensuite adopté au sein du comité directeur. Ensuite il a fallu valider les aspects budgétaires de cette démarche. Enfin c’est après 1 an de discussions avec l’Éducation Nationale et la Ligue AURA Foot que nous avons pu réaliser ce projet.”

“Nous remercions tous les acteurs de cette démarche, qu’ils soient bénévoles ou salariés du club, membre de l’Éducation Nationale et de la Ligue AURA Foot, les élus locaux et en particulier Madame la sous-préfète de l’Isère et Monsieur l’adjoint aux sports de la ville de Bourgoin-Jallieu qui nous ont fortement soutenu.”

Christophe DUVERNE

Avec quels établissement la section sportive va t-elle fonctionner ?

“Le dispositif en réseau qui verra le jour en septembre va permettre de faire coordonner 3 lycées généraux, l’Oiselet à Bourgoin-Jallieu, Delorme à l’Isle d’Abeau et Léonard de Vinci à Villefontaine. Pour élargir l’offre de formation, nous allons également travailler au cas par cas avec les joueurs étant sur les lycées professionnels de Gambetta et Aubry à Bourgoin-Jallieu.”

Concrètement, quelle sera l’organisation ?

“L’aménagement de la semaine va permettre une optimisation de l’emploi du temps pour l’axe scolaire mais aussi sportif. La semaine se déroulera de la manière suivante : 

  • Le lundi les joueurs termineront les cours à 16h pour un entraînement de 16h30 à 18h, suivi d’un soutien scolaire jusqu’à 19h.
  • Le mardi nous serons sur une séance type club dans la soirée (19h30).
  • Le mercredi les joueurs mangeront dans leurs établissements pour ensuite participer à un soutien scolaire de 13h30 à 14h30 et enchaîner avec une séance de 15h à 16h30.
  • Le jeudi une séance de futsal ou de renforcement musculaire aura lieu entre midi et deux.
  • Et pour le vendredi nous serons encore sur une séance type club d’une heure en soirée.”

Quelles sont les modalités pour rejoindre cette section ?

“Toutes les modalités de candidature sont sur le site. En résumé, une lecture et prise de connaissance du projet et des formations proposées avec une candidature via le document téléchargeable sur le site dans la rubrique “Recrutement”. (Accessible en cliquant sur le bouton ci-dessous)

“S’en suivra une analyse des dossiers par le staff du FCBJ et en fonction de l’évolution des conditions sanitaires, des essais ou détections auront lieu sur le mois d’avril pour postuler au concours d’entrée de la section qui aura lieu début mai. Les dossiers retenus par le FCBJ seront ensuite présentés aux différents lycées pour une validation définitive.”

Adrien COMMANDEUR

Recommended Posts