À la rencontre de notre partenaire – LE DAUPHINÉ

À la rencontre de notre partenaire - LE DAUPHINÉ

Il y a plusieurs semaines, nous nous sommes rendus chez notre partenaire Le Dauphiné Libéré. L’occasion de mettre à l’honneur un de nos partenaires et d’en apprendre davantage sur cette entreprise.

Pouvez-vous présenter votre entreprise ?

Le Dauphiné est un journal quotidien, présent depuis plus de 70 ans sur le territoire du Nord Isère.

Qu'apporte le partenariat à votre entreprise ?

De belles rencontres, notamment grâce aux petits déjeuners partenaires ou aux afterwork, ça permet d’entretenir le réseau et d’en avoir davantage en local.

Pourquoi avoir choisi de soutenir le FCBJ ?

Pour nous c’est naturel d’être partenaire d’un club sportif au niveau de la proximité ça rejoint les valeurs de notre entreprise.

Quelles sont les valeurs que vous et votre entreprise, partagez avec le FCBJ ?

La cohésion d’équipe, l’esprit de combativité, ne jamais rien lâcher dans la difficulté et également la proximité avec le territoire.

Quel est votre meilleur souvenir avec le club ?

La montée en N2 l’année dernière évidemment !  

Un grand merci à Gérald et Laurence pour leur accueil.

#GRANDIRENSEMBLE

Dans le temps additionnel pour nos U18 !

Dans le temps additionnel pour nos U18 !

Résumé du match : 

Dés l’entame nous assistons à un match avec beaucoup d’intensité. 2 équipes complètement différentes puisque nos berjalliens optent pour une maîtrise de et un jeu passant sur les côtés tandis que les stéphanois préfèrent quant à eux un jeu plus direct. Beaucoup de duels dans ce 1er quart d’heures notamment gagner par nos joueurs et c’est à ce moment là que sur un bon décalage, Ylan Etienne bien décalé aux abords de la surface sur son côté gauche décida de frapper directement, bien repoussé par le gardien adverse. Dans la minute qui suit, le même décalage du côté droit cette fois-ci, Mamadou Sall, très remuant sur son côté, croisa sa frappe qui heurta le poteau. A la 20ème minute Djibril Chaib-Draa notre numéro 10 dans ce match remporte son duel aux abords de la surface adverse et en profite pour rentrer dans celle-ci mais une nouvelle fois le gardien Stéphanois repousse le ballon, il y avait peut-être mieux à faire, en effet Mohamed Bangoura était seul en retrait. La mi-temps approchait et juste avant le coup de sifflet, une balle en profondeur sur le numéro 9 des Verts, celui-ci en profita pour gagner son duel dans un premier temps contre un défenseur berjallien, rentrer dans la surface et se faire crocheter, l’arbitre siffle donc pénalty ! C’est alors que Esteban Andreas fit parler sa qualité dans cette catégorie qu’il affectionne particulièrement et se détendait bien pour garder sa cage inviolée. La 2ème mi-temps ne baissa pas en intensité, il a eu beaucoup moins d’occasions puisque les dernières passes était bien moins ajustées mais cela n’enlevait en rien le très bon match que les spectateurs ont pu assister. Beaucoup de coups de pieds arrêtés, très souvent bien tirés des 2 côtés, comme ce cafouillage à la 80ème minutes dégagé in extremis avec détermination par nos joueurs. Nous rentrons alors dans le temps additionnel et sur un long dégagement de notre gardien plein axe le duel gagné par Mohamed Bangoura de la tête en profondeur lança Ylan Etienne qui prit de vitesse le défenseur et loba avec sang froid le gardien, 1-0 ! Le FCBJ remporte ce match et 3 points qui font du bien au classement. 

Le mot du coach :

« Nous avons assisté à un match d’une grande intensité, digne du niveau R1, je suis content pour les joueurs et fier que nous remportions ce match contre une belle équipe Stéphanoise classée 2ème avant le coup d’envoi. Nos joueurs commencent à comprendre le sérieux et l’exigence que requiert ce niveau de compétition et nous avons été récompensé. Remettons nous très vite au travail car l’objectif est loin d’être atteint et nous recevrons dès le week-end prochain Annecy, le leader de la poule ! »

#GRANDIRENSEMBLE

À la rencontre de notre partenaire – DECATHLON

À la rencontre de notre partenaire - DECATHLON

Il y a plusieurs semaines, nous nous sommes rendus chez notre partenaire Decathlon. L’occasion de mettre à l’honneur un de nos partenaires et d’en apprendre davantage sur cette entreprise.

Pouvez-vous vous présenter et présenter votre entreprise ?

Je m’appelle Corentin et je suis directeur adjoint de Decathlon Bourgoin-Jallieu.

Le magasin existe depuis 1998 et compte aujourd’hui environ 65 collaborateurs qui permettent à toute votre zone de vie de partager notre passion du sport sur toute une multitude de sports allant des sports outdoor comme la montagne, la randonnée, le ski aux sports urbain comme la mobilité, le cycle et en allant bien évidemment jusqu’aux sports collectifs comme le rugby et le foot qui sont 2 clubs importants de la région. 

Qu'apporte le partenariat à votre entreprise ?

C’est hyper important de pouvoir se dire qu’on accompagne un maximum de personnes qui ont envie de faire du sport dont du football et plus localement à Bourgoin-Jallieu. Il y a une vraie volonté de pouvoir parler à tous, et je pense que le Foot pour Tous proposé par le club, ressemble à la mentalité de Decathlon en proposant le sport à tout le monde, avec n’importe quel moyen, n’importe quel budget, peu importe la culture, l’origne …  C’est parfaitement les valeurs de Décathlon : rendre le sport accessible au plus grand nombre. 

Pourquoi avoir choisi de soutenir le FCBJ ?

Très naturellement puisque l’idée est de s’engager dans les différents clubs locaux. On a également un partenariat avec le club de rugby et tout naturellement il y a eu cette envie de soutenir le foot. C’est le sport populaire par excellence donc quoi de mieux de pouvoir les accompagner localement.

Quelles sont les valeurs que vous et votre entreprise, partagez avec le FCBJ ?

Premièrement, rendre le sport accessible à tous. Deuxièmement,  faire bouger le monde par le sport, c’est à dire faire adhérer des gens à la pratique sportive. Enfin, être acteur de ce qu’on veut faire pour l’environnement, être acteur de la réinsertion, de l’inclusion. Toutes ces valeurs là qui sont finalement très humaines à travers un point central qui est la passion du sport.

Quel est votre meilleur souvenir avec le club ?

C’est l’année dernière quand je suis allé voir un des derniers match de la saison, que l’objectif était d’être toujours invaincu sur la saison pour pouvoir jouer la montée. C’était un match avec de l’ambiance, j’ai passé un super moment. 

Un grand merci à Corentin pour son accueil.

#GRANDIRENSEMBLE

Nos U14 poursuivent leur série à Annecy !

Nos U14 se relancent face à Annecy le Vieux !

Résumé du match : 

Après une longue trêve, nos U14R1 retrouvaient le chemin du championnat avec un match en retard sur le terrain d’Annecy le Vieux, tombeur de Lyon la Duchère quelques semaines plutôt. Sur une série de 6 matchs sans défaite en championnat, nos U14 avaient à cœur de poursuivre cette série et bien commencer cette année 2024. Avec deux U13 dans le onze de départ, le début du match sera parfait pour nos ciels et grenats qui ouvriront le score dès la 2ème minute par l’intermédiaire de Noah Oliviera bien lancé en profondeur par Paul Labrosse. Dans une première mi-temps compliquée et globalement dominé par Annecy, nos jeunes Berjalliens feront preuve de réalisme sur corners à la 18ème pour venir doubler la mise grâce à une superbe demie volée de Sami Babouri rentré en jeu quelques minutes auparavant. Dans la lancée de leurs très bonne première mi temps, Annecy parviendra tout de même à réduire le score peu avant le retour aux vestiaires. La deuxième mi-temps sera d’un tout autre visage, pour nos grenats qui feront preuve de beaucoup de maîtrise et qui bénéficieront de beaucoup plus d’occasions de but. Malgré deux expulsions, nos berjalliens finiront tout de même à aggraver le score grâce à un doublé de Noah Oliveira cette fois-ci grâce à un magnifique corner frappé directement. 

Le mot du coach :

« Même si tout n’aura pas été parfait, avec notamment une première mi-temps plus que compliquée dans le jeu, je préfère retenir certaines choses qui a mon sens sont primordiales. Le comportement et la maturité des joueurs qui ont su prendre conscience de la difficulté dans laquelle nous étions à certains moments du match en s’adaptant et en faisant preuve de beaucoup d’efficacité et de simplicité avec et sans le ballon. Néanmoins, il est évident qu’il nous reste beaucoup de travail pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés »


#GRANDIRENSEMBLE

À la rencontre de notre partenaire – SAFAK CUISINES

À la rencontre de notre partenaire - SAFAK CUISINES

Il y a plusieurs semaines, nous nous sommes rendus chez notre partenaire Safak Cuisines. L’occasion de mettre à l’honneur un de nos partenaires et d’en apprendre davantage sur cette entreprise.

Pouvez-vous vous présenter et présenter votre entreprise ?

Je m’appelle BAGCI Gani et je suis gérant de la société Safak Cuisines, menuiserie BPA. Nous proposons des cuisines, des salles de bain ou encore des dressings. Nous sommes implantés depuis une dizaine d’années. Aujourd’hui nous sommes 8 salariés. 

Notre nouveau magasin à Bourgoin-Jallieu a vu le jour il y a quelques mois. N’hésitez pas à venir. 

Qu'apporte le partenariat à votre entreprise ?

Le partenariat me permet d’avoir de la publicité pour mon entreprise biensur. J’ai un panneau qui est affiché sur le stade. Egalement des contacts, grâce aux jours de match, aux déjeuners partenaires ou aux afterworks. Mais ce n’est pas ma priorité. Au delà de tout ça, je voulais surtout soutenir Djemal dans son projet. 

Pourquoi avoir choisi de soutenir le FCBJ ?

Tout d’abord je suis amoureux de football, je suis né dans le foot, nous avons tous fait du foot sur Bourgoin dans le famille. Nous soutenons à fond le FCBJ et je connais très bien le président donc c’était une évidence. 

Quelles sont les valeurs que vous et votre entreprise, partagez avec le FCBJ ?

Les valeurs d’une équipe en général, le foot bien sur c’est une équipe, nous sommes une équipe aussi. On peut aussi parler de valeurs familiales.

Quel est votre meilleur souvenir avec le club ?

Mon meilleur souvenir bien sur que c’est le match de la montée. On s’est battu, on a réussi, à ça c’était extraordinaire. J’avais emmené mon petit fils voir ce dernier match et il avait des étoiles dans les yeux.

Un grand merci à Mr BAGCI Gani pour son accueil.

#GRANDIRENSEMBLE

« Poser des problèmes à cette équipe »

"Poser des problèmes à cette équipe"

Après une victoire cohérente face à Thonon, nos hommes ont péché face à Jura Sud comment expliques-tu cette contre-performance ?

On a eu le bonheur d’ouvrir le score contre Jura Sud après malheureusement un petit peu le sentiment qu’on a déjoué c’était pas un plan de jeu qui était prévu et pendant une demi-heure on a un petit peu subi les assauts de cette équipe de Jura-Sud et puis je sais pas, est-ce que c’est un manque de sérénité ou un petit peu de peur mais dans tous les cas on n’a pas joué le football qu’aurait dû être le nôtre, être en capacité à ressortir les ballons et être un petit peu plus joueur que ce qu’on a été ce qui fait que on a rendu énormément de ballons à cette équipe de Jura Sud qui nous a puni après sur 2 coups de pied arrêtés, 2 corners donc c’est d’autant plus rageant. 

 

Lors du match aller nous avions fait face à une équipe de Fréjus qui a imposé un gros combat physique il faudrait une nouvelle fois s'extirper de ce combat pour avoir une carte à jouer ?

Oui dans ce championnat de N2 la notion de dualité et le rapport de force à critique est marquant donc c’est encore plus vrai dans cette équipe de Fréjus. Il y a pas que ça y a aussi de très bons footballeurs, mais il y a quelques grands gabarits qui nous poseront certainement beaucoup de problèmes Bong, et Dadoune qui vient de signer. Ce sont des garçons à la taille imposante et il nous faudra trouver des solutions pour contre-carrer un petit peu ce ces profils de joueurs. 

Ce match sera le premier de la phase retour une 2nde partie de saison où il faudra prendre le maximum de points, ce match contre Fréjus sera important pour lancer une série ?

Ils sont tous importants pour nous maintenant donc on a plus trop le choix on est en quête de points donc tous les week-ends il y a 3 points à distribuer, il faut qu’on en prenne un maximum et donc celui-ci n’échappe pas à la règle on sait que la ça va être un match difficile Fréjus demeure une belle équipe ambitieuse dans ce championnat même si elle est peut-être pas à sa place aujourd’hui mais dans tous les cas il y a des joueurs de grande qualité mais nous le challenge c’est de se maintenir en National 2 donc il faut poser des problèmes assez à ce genre d’équipe et prendre des points contre elles. 

 

Fréjus n'a pas joué le moindre match depuis le 16 décembre contrairement à nos hommes qui ont disputé 2, considères-tu cela comme un avantage ?

Je ne sais pas je verrais ça à la fin du match cela étant je sais qu’ils ont fait un match amical contre une équipe de National, Marignane donc ils sont pas non plus à poil en terme de conditions physiques et de rythme de match même si un match amical c’est jamais un match de championnat mais est-ce que c’est un avantage ou un désavantage ? D’ailleurs ils auront certainement plus de fraîcheur que nous, nous il a fallu puiser un petit peu dans nos réserves sur le match de Thonon, remettre le couvert contre Jura Sud en étant mené il a fallu produire beaucoup d’efforts sur un terrain qui est difficile et usant pour les organismes donc on a essayé de faire en sorte que les garçons reprennent de la fraîcheur. Il y aura le déplacement aussi qui faudra prendre en compte c’est un long déplacement donc on va essayer d’aborder ce match en se mettant le plus de chance de notre côté mais bon le rapport de force sur la fraîcheur et sur le rythme je le connais pas on verra on va découvrir ça lors de ce match mais je pense que nous sommes pas trop mal.

 

À la rencontre de notre partenaire – FORD

À la rencontre de notre partenaire - FORD

Il y a plusieurs semaines, Henrique TAVARES, gardien de notre équipe N2, s’est rendu chez notre partenaire Ford. L’occasion de mettre à l’honneur un de nos partenaires et d’en apprendre davantage sur cette entreprise.

Pouvez-vous vous présenter et présenter votre entreprise ?

Je m’appelle Nicolas et je suis conseiller commercial chez Ford depuis 15 ans. Je suis à votre disposition si besoin, n’hésitez pas à passer me voir. Nous faisons de la vente de véhicules, vente de pièces et mécanique. L’entreprise compte aujourd’hui 11 salariés. 

Qu'apporte le partenariat à votre entreprise ?

Cela m’a permis de faire de nouvelles rencontres, notamment avec des entrepreneurs avec lesquels je n’avais pas forcément de liens malgré notre implantation dans la même ville. 

Pourquoi avoir choisi de soutenir le FCBJ ?

On voulait s’inscrire dans un projet local pour que les gens nous connaissent un petit peu mieux, car on ne nous connaît pas toujours et c’est toujours sympa de soutenir une équipe et un club qui tourne bien dans le monde du football et puis à titre personnel étant un grand amateur de foot cela me faisait plaisir de pouvoir soutenir le FCBJ.

Quelles sont les valeurs que vous et votre entreprise, partagez avec le FCBJ ?

L’esprit d’équipe et de pouvoir faire grandir le Nord Isère ensemble.

Quel est votre meilleur souvenir avec le club ?

C’est forcément le match de la montée l’année dernière ! Un moment incroyable que l’on a vécu tous ensemble. Entre les conditions météo, le match et la victoire. 

Un grand merci à Nicolas pour son accueil.

#GRANDIRENSEMBLE

À la rencontre de notre partenaire – Imprimerie CUSIN

À la rencontre de notre partenaire - IMPRIMERIE CUSIN

Il y a plusieurs semaines, nous nous sommes rendus chez notre partenaire Imprimerie Cusin. L’occasion de mettre à l’honneur un de nos partenaires et d’en apprendre davantage sur cette entreprise.

Pouvez-vous vous présenter et présenter votre entreprise ?

Je m’appelle Fabrice CUSIN. Nous sommes une entreprise familiale depuis 1933. Je suis associé avec mon frère et ma belle-soeur. L’imprimerie réalise des documents commerciaux et administratifs à destination des entreprises, des administrations et également des agences de communication.  L’imprimerie compte aujourd’hui une vingtaine de personnes. Nous representons également un groupe avec l’imprimerie des Alpes à Saint Quentin Fallavier, avec qui nous réalisons du multi-supports (textiles, véhicules…). 

Qu'apporte le partenariat à votre entreprise ?

Ça nous apporte du plaisir d’aller voir les matchs déjà dans un premier temps et également rencontrer des gens du tissu économique local.

Pourquoi avoir choisi de soutenir le FCBJ ?

Parce que nous sommes Berjalliens dans l’âme, je suis moi même né à Bourgoin et amoureux de tous les sports collectifs. Ça avait donc du sens de devenir partenaire pour le club.

Quelles sont les valeurs que vous et votre entreprise, partagez avec le FCBJ ?

L’humilité qui correspond à une valeur principale du nord isère et également les valeurs des sports collectifs comme l’entraide, le courage.

Quel est votre meilleur souvenir avec le club ?

Mon meilleur souvenir avec le club était un match de coupe de France contre Martigues, c’était il y a assez longtemps. C’était des collègues à moi de lycée qui étaient joueurs au club à l’époque. Je crois sauf erreur de ma part que c’est le match le plus haut en Coupe de France que le FCBJ a joué jusqu’à l’heure actuelle, c’était la première à Pierre Rajon. 

Un grand merci à Fabrice CUSIN pour son accueil.

#GRANDIRENSEMBLE

« Créer une nouvelle dynamique »

"Créer une nouvelle dynamique"

La défaite contre Andrézieux avant la trêve n’était pas le résultat espéré, quels détails ont manqué à l’équipe pour un meilleur résultat ?

je trouve qu’on fait un match qui est plutôt cohérent, certainement s’il y avait un mot pour définir ce match c’est : efficacité, nous avons manqué à la fois sur un coup de pied arrêté, on a eu aussi l’opportunité de mener 1-0 mais on n’a pas su le faire, c’est un manque d’efficacité offensive et on n’a pas été très efficace défensivement puisqu’on concède ce but sur un corner.

 

Une nouvelle année qui débute, selon toi est-ce un nouveau championnat qui commence ?

Pour nous, nous sommes dans l’obligation de se relancer et donc de créer une nouvelle dynamique et effectivement l’opportunité de ce début, de cette trêve, elle doit nous permettre de se relancer dans le championnat, il y a un passif, on ne peut pas l’oublier, on n’a pas pris suffisamment de points, même si parfois dans les contenus c’était plutôt intéressant. Mais d’un point de vue comptable, on est en difficulté donc indéniablement, il nous faut relancer la machine à la fois sportivement mais aussi d’un point d’ envie comptable parce qu’au bout du compte, c’est ce qui fera la différence.

 

La trêve fût courte suite au report de ce match, malgrés ça attends-tu une réaction positive de tes joueurs ?

Oui, on va pas jouer ce match pour le perdre donc oui j’attend beaucoup d’engagements, et beaucoup de qualités dans tout ce qu’on va être capable de proposer dans ce match là et les suivants puisque nous maintenant c’est des séries de matchs qui va falloir qu’on aborde avec beaucoup de détermination mais je n’ai jamais vu de défaut de détermination, il y a des choses qui nous ont échappés mais encore une fois c’est souvent les petits détails qui ne tournent pas en notre faveur donc il faut tout faire pour que ça bascule du bon côté.

 

L’équipe de Thonon réalise une première partie de saison assez mitigée, comment évalues-tu le niveau de cette équipe avec ses forces et ses faiblesses ?

Je connais bien le club pour y avoir déjà entraîné, je sais que c’est un club qui ambitionne de basculer dans le championnat supérieur donc ils ne sont pas aujourd’hui dans ce qu’ils souhaités en début de saison, il y a de très bon joueur, il y a un effectif qui est très imposant, il a des garçons pour faire la différence devant, des garçons solides derrière, dans l’entre jeu, ils ont des joueurs aussi de très bon niveau et ils ont fait des résultats plutôt intéressant mais ils ont eu aussi quelques difficultés contre des adversaires à performer. Ils sont à mon avis pas à leur place dans ce championnat mais ce championnat et ce groupe là, plus particulièrement de N2, est compliqué et est compliqué pour nous, on s’en rend compte chaque week-end avec nos moyens et on s’en rend compte pour les équipes comme Thonon ou Fréjus ou Cannes qui ont quand même des moyens qui sont largement supérieur. Ces équipes là sont aussi à la peine donc c’est un championnat où tout doit se gagner avec beaucoup de détermination, beaucoup d’envie, et aussi beaucoup de talent et du talent ils en ont donc on s’attend à un match difficile mais on va l’aborder comme on a abordé tous les autres avec de la détermination et avec l’envie de le gagner.